J’ai cinq ans

 »-. Bleu infini… Sans paysage. D’une source invisible au-dessus de ma tête, tombent une à une des gouttes sur mon front. Les gouttes d’eau sont celles d’une source dans la propriété des Darty, nos voisins. Leur pépinière, pleine d’oiseaux, c’est ma jungle. Cadet, leur âne, mon pur-sang. Ils sont vieux, je les aime bien. Ils me grondent avec le sourire lorsque je grimpe aux 🌲 pour dénicher des nids avec Jacky mon frère. Jacky, je l’aime, je l’aime plus que personne. Il est plus grand, plus fort que moi. Ensemble nous construisons des cabanes dans le cerisier, jouons aux soldats de plomb.

50x50cm  »Perché », galerie La vie rêvée des arbres

La dame fait des confitures merveilleuses et des gâteaux extraordinaires. Dans ma tête, elle remplace les grands-mères que je n’ai jamais eues, mais je ne le lui dis pas. Je viens là très souvent jouer avec les têtards des mares et des cressonnières. C’est le paradis où j’erre à ma guise. » Nicole Viloteau (La femme aux serpents)

2 réflexions sur “J’ai cinq ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s