Le Jugement dernier

 »-. Il craignait cette peinture du Jugement. Et à juste titre. Il ne savait ni lire ni écrire. Il ne connaissait de la religion que les sermons marmonnés par le prêtre inculte. Et les mystères religieux que des mimes jouaient parfois dans la cité, après Noël. Dans ces pièces, un acteur incarnait le 😈, Et un autre sa victime. Tout cela lui rappelait qu’il serait sévèrement puni pour ses péchés, mais ce n’était pas trop effrayant.

Ce qu’il voyait maintenant était beaucoup plus terrifiant. Car il ne doutait pas que cette toile fut une description exacte de l’affreux jour du Jugement. Cela lui rappela une cérémonie à laquelle il avait assisté, et l’immense peinture qui décrivait la danse macabre d’un squelette, qu’on avait portée à travers l’église, afin de rappeler aux fidèles leur nature mortelle. Lui aussi mourrait bientôt, il le savait. Alors, la gueule béante du monstre l’engloutir ait. Et il hurlerait dans le 🔥 de l’ Enfer. Il n’en doutait pas un seul instant.  »Edward Rutherford (Sarum)

6 réflexions sur “Le Jugement dernier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s