La grande guerrière de l’antiquité

 »-. Les matriarcats apparaissent fréquemment dans les sociétés primitives. La Grande Mère de l’Antiquité était tout à la fois une prêtresse et une sorcière. C’est un fait réel, indéniable, tout comme les déesses des romans populaires et des films. Cet aventurier qui, durant un temps, a été en service colonial dans le Transvaal, peut avoir entendu des récits à propos d’une femme blanche qui était à la tête d’une tribu de redoutables guerriers de la Côte des Esclaves.

50x50cm « Guerrière », Galerie Femmes, Femmes, Femmes

Des capitaines et des négriers ont prétendu avoir eu affaire à elle. Ses guerriers étaient membres d’une société secrète, comme celle des hommes-léopards du Dahomey et du Gabon. Mais les divinités qu’ils révéraient étaient des esprits du fleuve, des crocodiles, d’affreux animaux antédiluviens, des êtres reptiliens appartenant à l’enfer. Bien sûr, nous n’ignorons pas que la violence naturelle, dans un monde dominé par le fétichisme, se transforme aisément en sauvagerie. Conduisant aux diverses formes de cruauté, sacrifice humain, anthropophagie, massacre de femmes et d’enfants pour l’offrande du sang. » John Farris (Écailles)

3 réflexions sur “La grande guerrière de l’antiquité

  1. Ce dessin ô combien féminin nous rappelle que l’esprit féminin des civilisations premières est ce qui nous structure, la fameuse force combative !!! voilà ce que m’évoque votre tableau ! Merci, très bon week-end, louise salmone

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s