La vie rêvée des livres

 »-. Je me souviens de ma jeunesse… Je lisais déjà des 💷, mais ils me faisaient rêver. C’étaient d’extravagantes bêtises, sans doute, puisque ces rêves sont restés aussi inaccessibles que ceux que l’on fait la nuit. Pourtant, je n’arrive pas à croire que l’ennui quotidien soit la seule vie à laquelle nous avons droit. Oh, je sais, j’ai tout ce qu’une femme peut souhaiter...-

40x50cm « Cinquante nuances de femme », Vendu (Galerie Femmes, Femmes, Femmes)

-. De quelle vie rêvez-vous ? -. Une vie où chaque chose serait douce et importante, où on saurait pourquoi on se lève le matin, où l’amour serait fou… Mais j’ignore le sens de ce mot, Amour. Il ne sert qu’à nommer ce qui nous manque. Pourtant, cette beauté existe dans les 💷, fulgurante. Dans les 💷, même la cruauté a des contours précis. Et je préfère les livres, parce que la vie véritable ne va nulle part. Elle avance au hasard, comme si elle ne faisait qu’attendre sa fin. -. Prenez ce 💷 que je vous offre, et lisez-le jusqu’à la dernière ligne. -. Le Château d’Otrante ?. Il en existe de plus beau, mais... -. Pourquoi celui-là, alors ? -. Parce qu’un jour, en lisant la fin de ce 💷, j’ai pensé à vous. » Gérard Lauzier et Marie-Ange Guillaume (Le voleur de dentelles)

2 réflexions sur “La vie rêvée des livres

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s