Le bonhomme de neige

 »-. Toute la journée, le bonhomme de neige regarda par la fenêtre. Et, au crépuscule, la chambre était encore plus attirante, le poêle répandait une douce lueur que seul un poêle peut donner quand il a quelque chose à dévorer. Le ☀️et la 🌙 font en comparaison piètre figure. Quand on ouvrait sa porte, la flamme jaillissait comme c’était son habitude, colorant de rose la face blanche du bonhomme de neige. Et une lueur rouge se répandait sur sa poitrine. -. Je n’y tiens plus. Comme cela lui va bien de tirer la 👅 !-

Lucie, 8ans  »Monsieur Bonhomme »

La nuit fut longue, mais elle lui sembla courte, tant il était plongé dans ses douces pensées qui gelaient à en craquer. Le lendemain, les vitres étaient couvertes de givre et ornées des plus belles fleurs que puisse rêver un bonhomme de neige. Malheureusement, elles lui cachaient le poêle, il était mélancolique, le poêle lui manquait.

-. Voilà le dégel !- Le dégel s’accentua, le bonhomme de neige se mit à fondre. Il ne disait rien, ne se plaignait pas et un matin il s’effondra. Un pieu, qui avait été son soutien et son âme, se dressait sur le petit tas de neige qui restait. » Hans Christian Andersen (Contes)

6 réflexions sur “Le bonhomme de neige

Répondre à juliette Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s