Comment guérir d’un grand chagrin

 »-. Pas de tranquillisants, somnifères, pilules du bonheur, ou autres… Qui abrutissent, anesthésient. Si vous avez un gros chagrin, des soucis, le cafard, consommez régulièrement chaque soir une infusion de fleurs de pêcher. Très sédatives, c’est-à-dire apaisantes, du système nerveux, elles sont en plus euphorisantes. C’est-à-dire qu’elles mettent l’humeur au beau fixe. Mettre une bonne cuillère de fleurs dans une tasse d’eau bouillante, laisser infuser cinq minutes. » Dr Jean-Luc Roger (Deux cent cinquante tisanes pour la santé)

Moi, j’y crois. J’en ai guéri, des chagrins, les miens comme ceux d’autrui, à grandes lampées d’eau bouillante parfumée à la fleur de pêcher. Les incrédules diront que la peine n’était alors pas bien lourde, et que nul n’a jamais vu tisane tarir des larmes sincères. Pour guérir d’un grand chagrin, l’on peut aussi se plonger dans une activité extrême, l’exercice d’une grande passion. Pour moi c’est la peinture, compagne de mes joies et de mes peines, de mes espoirs et de mes désespoirs. Vous en reprendrez bien une tasse ?

Mon conseil. -. Chacun traite au mieux les écueils de sa vie. J’ai la chance, ou la malchance, de les transformer, de les intellectualiser, de les spiritualiser, de les avaler, de les rejeter, de les colorer, bref de les PEINDRE. -. Se planter devant son chevalet. Essuyer ses larmes. Oublier ses peurs et ses pleurs. Vivre. PEINDRE.

4 réflexions sur “Comment guérir d’un grand chagrin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s