Le ⛵ qui voguait vers la Chine

 »-. Au fur et à mesure qu’il approche de l’Empire interdit ouvert à coups de canon par ses frères blancs, il est saisi d’une appréhension. Des 🐟 volants s’abattent sur le pont de son navire, sous ses yeux ce sont les 🐦 de la fatalité. Mais se sont-ils posés pour lui apporter un bon message, ou ont-ils chuté devant lui, asphyxiés, en signe néfaste ? Mystère. L’immensité des mers, les odeurs nouvelles, douceâtres et épicées. Des terres qui se profilent au loin, 🏝️ et caps d’abord, comme les avancées du corps de l’Asie, puis les lignes sombres du rivage. L’étrave du bâtiment coupant le bleu profond des flots entraîne André, seconde après seconde.

Une nuit, cela a été comme la fin du monde. Des forces surnaturelles se sont déchaînées. Tout d’abord, les 🌟 ont disparu, mangées par quelque géante bouche. D’énormes ☁️ noirs ont noirci les ténèbres, ont fait de la glue, de la poix. Et puis cela a été la tornade, l’ouragan, on ne sait quoi, il n’y a pas de terme pour cela. Les vents comme des lames, les lames comme des montagnes à l’assaut. Bruit de la fureur démentielle, chaos des éléments révoltés. La Chine défendait ses approches. » Lucien Bodard (Anne-Marie)

4 réflexions sur “Le ⛵ qui voguait vers la Chine

  1. Cela me fait penser au voyage de Dogen vers la Chine au XIIIè siècle.
    Je crois me rappeler qu’une horrible tempête lui a fait approcher la mort de très près.

    Très belle toile…bien sûr et comme toujours…
    Bon dimanche à vous

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s