Infidélité conjugale

 »-. Mon chéri, j’imagine ta surprise, ta déception, ou ta colère peut-être. Tu as échappé à la mort, tu reviens à Odessa, tu m’aimes, tu veux me retrouver, et voilà que je joue les mystérieuses et que je n’accours pas pour te voir. Je t’aime, et c’est parce que je t’aime qu’il faut que je t’apprenne certaines choses, des choses que je ne peux te dire qu’en te les écrivant, sans doute parce que j’aurais honte de les exprimer devant toi. Ou bien parce que je me chercherais des excuses ou que je travestirais les faits.

Est-ce que tu devines de quoi, de qui je vais te parler ? De mon infidélité. De Michka. Après ton arrestation, j’étais très malheureuse. Désemparée même. Je t’attendais. Et puis nous avons appris ta condamnation à dix ans en Sibérie et j’ai pensé que tu ne reviendrais jamais. Michka, l’ami de tous les jours, était là. Il était la vie qui continuait et j’étais désespérée, il était la force et j’étais perdue. Alors, j’ai vécu quelque temps avec lui, peu de temps. Maintenant, tout dépend de toi. Si tu le veux, tu ne me reverras plus. Jamais.’Joseph Joffo (Le hussard de l’espoir)

3 réflexions sur “Infidélité conjugale

  1. Ping : Infidélité conjugale | L'HEXA-DOM "Regards sur L'Actu"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s