De quoi est faite la vertu

 »-. Madame de Chartres empira si considérablement que l’on commença à désespérer de sa vie. Elle fit retirer tout le monde, et fit appeler Madame de Clèves. -. Il faut nous quitter, ma fille, lui dit-elle en lui tendant la ✋. Le péril où je vous laisse et le besoin que vous avez de moi augmentent le déplaisir que j’ai de vous quitter.

Vous avez de l’inclination pour Monsieur de Nemours. Je ne vous demande point de me l’avouer. Vous ne la connaissez que trop, présentement. Vous êtes sur le bord du précipice, il faut de grands efforts et de grandes violences pour vous retenir. Songez ce que vous devez à votre mari, songez ce que vous devez à vous-même, et pensez que vous allez perdre cette réputation que vous vous êtes acquise et que je vous ai tant souhaitée. Ayez de la force et du courage, ma fille, retirez-vous de la Cour, obligez votre mari de vous emmener. Ne craignez point de prendre des partis trop rudes et trop difficiles, quelque affreux qu’ils vous paraissent d’abord. Ils seront plus doux dans les suites que les malheurs d’une galanterie.’Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, comtesse de Lafayette (La Princesse de Clèves)

2 réflexions sur “De quoi est faite la vertu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s