A dos de đŸ«

 »-. Les vallĂ©es aux flancs couverts de hĂȘtres et de sapins, aux fonds caillouteux oĂč bruissaient les ruisseaux, s’enfonçaient comme les tranchĂ©es dans les chaĂźnes Pontiques…. Le froid, la pluie... L’ample manteau en poil de đŸ« doublĂ© de peaux de 🐑, le grand carrĂ© de cotonnade blanc du kefiĂ© plusieurs fois enroulĂ© sur la tĂȘte, n’empĂȘchaient pas les membres de s’engourdir, le froid et l’humiditĂ© de s’infiltrer dans les corps.

Le balancement des đŸ«… JuchĂ©s Ă  plusieurs mĂštres de hauteur, le buste coincĂ© entre les hauts bĂątons de bois placĂ©s devant et derriĂšre la selle, ils Ă©taient soumis Ă  un roulis perpĂ©tuel. Aucun Ă©trier pour soutenir leurs jambes qui s’ankylosaient, et qu’il fallait alors maintenir devant soi, les pieds posĂ©s Ă  la base du cou de l’animal, ce qui finissait par rendre les reins de plus en plus douloureux. Aux Ă©tapes, les montures plongeaient brusquement en avant, s’agenouillant sur leurs pattes antĂ©rieures, puis basculaient en arriĂšre en pliant leurs pattes postĂ©rieures, au risque de dĂ©sĂ©quilibrer leurs passagers. Quand on repartait, la mĂȘme manƓuvre s’exerçait dans l’autre sens, et il fallait de nouveau se cramponner fortement au pommeau de bois. » Joseph Joffo (Le hussard de l’espoir)

2 réflexions sur “A dos de đŸ«

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s