La chambre bleue

 »-. Un colonel, Adrienne. Le colonel von Schnpelprüff. Une sorte de uhlan, si vous voyez ce que je veux dire. Coiffé à la pierre ponce, monoclé, les joues roses comme un fessier de nourrisson. Et d’une politesse écoeurante. Claquant des talons toutes les trois phases. Il nous est tombé dessus pas plus tard qu’hier matin, flanqué d’une ordonnance à tête de cochon. Il a baisé la ✋ de Madame, il s’est extasié sur nos seringas et nos rhododendrons, et nous a récité d’une traite, et sans raison, une bonne douzaine de vers de Lamartine. Bref, il avait une idée derrière la tête. Ce qu’il voulait, c’était s’installer dans notre chambre d’amis. -. La chambre bleue ?-

50x50cm « Les nuits en rose », galerie La meilleure façon d’habiter -J’ai eu la flemme de repeindre la chambre d’amis en bleu, d’ailleurs le bon de réquisition était à effet immédiat. Sans rancune ?-

Oui, Adrienne. La chambre bleue. Ce goret à brandebourgs avait décidé d’être notre invité. Notre invité ! Ce qu’il a dit, tout en brandissant sous le nez un bon de réquisition. Mon sang n’a fait qu’un tour. Hélas, Madame était déjà à lui faire des politesses. A lui dire que vraiment elle était très honorée, et patati. Et patata. Alors, j’ai fait mon petit bagage et, sans claquer des talons, j’ai pris congé du colonel von Machin Truc et de Madame ma femme. On a beau me réciter du Lamartine pour m’enjôler, moi…- » Remo Forlani (Pour l’amour de Finette)

2 réflexions sur “La chambre bleue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s