La peinture serait-elle une addiction ?

Comme toute structure associative qui se respecte, l‘Atelier du Jeudi est fermé, confiné, neutralisé, culturellement et artistiquement bâillonné, dans l’indifférence générale. Faut-il pour cela, parmi mes élèves les plus fidèles, ne pas rester en contact, ne pas nous souhaiter nos meilleurs vœux de retrouvailles pour l’année 2021? Certes pas. En présentiel devant une tasse de thé à l’orange, à défaut par téléphone, nous nous donnons, mutuellement, des nouvelles les uns des autres. Nouvelles que nous espérons, et qui s’avèrent, aussi bonnes que possible dans les conditions exceptionnelles que nous vivons. Bon, bref…

…ce qui est aussi et surtout pour moi l’occasion, non seulement de prendre contact avec mes ouailles, mais aussi de poser la question qui fâche : -. Seul(e)s dans votre coin, sans mes conseils, et surtout ma motivation, qu’avez-vous peint ?-. Hélas, la réponse est majoritairement défaitiste, mes élèves ont baissé les bras et abandonné le pinceau. Et m’ont fait remarquer :-. Toi, Christine, bien entendu, tu n’as pas cessé de PEINDRE. C’est normal, tu es addict !

Mon conseil. -. Je l’avoue, la peinture est pour moi une addiction. Plus je peins, plus j’ai envie de PEINDRE. Cela se passe dans la tête, mais aussi dans l’œil et dans la ✋.- C’est grave, docteur ? -. Non, ma bonne dame, surtout si vous ne limitez pas votre motivation à votre seul environnement artistique. Si vous ne négligez ni les gens, ni les animaux, ni les choses qui vous entourent ! -. Promis docteur, je resterai vigilante à ne pas dépasser la ligne rouge de l’addiction…- Ceci posé, je retourne dans mon atelier où m’attend mon chevalet… Et ma tasse de thé à l’orange.

35x35cm « Thé à l’orange« , Galerie Dépeindre en grand, peindre en petit -Pour discuter, pour tisser du lien, pour cogiter, pour garder santé, moral et bonne humeur, pour engranger des vitamines, quoi de mieux qu’une bonne tasse de thé à l’orange ?-

7 réflexions sur “La peinture serait-elle une addiction ?

  1. Et l’écriture alors ? Tu sais dans quel état je suis, de n’avoir pas tourné mes quelques pages …
    Quelles sueurs froides, quel front baigné de larmes, quelle amertume dans les yeux… Quelle faim au ventre.
    Ecrire ?

    Aimé par 1 personne

  2. Aïe ! Moi aussi je deviens addict, je ne l’étais pas autant avant le 1er confinement … pourtant d’ordinaire, je serais plutôt addict aux réunions familiales, aux rencontres amicales, aux bisous … bref ! à tout ce qui fait la “vraie vie” … Vivement qu’on puisse revenir à l’essentiel !

    Aimé par 1 personne

Répondre à kalmos58 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s