Le mariage de Madame, sœur du Roy

 »-. Les fiançailles se firent au Louvre, et après le festin et le bal, toute la maison royale alla coucher à l’évêché comme c’était la coutume. Le matin, le duc d’Albe, qui n’était jamais vêtu que fort simplement, mit un habit de drap d’or mêlé de couleur de feu, de jaune et de noir, tout couvert de pierreries. Et il avait une 👑 fermée sur la tête.

Sitôt qu’il fut arrivé, on alla par ordre à l’église. Le Roy menait Madame, qui avait aussi une 👑 fermée. La reine marchait ensuite, mais sans 👑. Les reines et les princesses avaient toutes leurs dames d’atourts magnifiquement habillées des mêmes couleurs qu’elles étaient vêtues. On monta sur l’estrade qui était préparée dans l’église, et l’on fit la cérémonie des mariages. On retourna ensuite dîner à l’évêché, et, sur les cinq heures, on en partit pour aller au Palais, où se faisait le festin, et où le Parlement, les cours souveraines et la maison de ville étaient priés d’assister. Le Roy, les reines, les princes et princesses mangèrent sur la table de marbre, dans la grande salle du Palais. Le duc d’Albe était assis auprès de la nouvelle reine d’ Espagne. » Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, comtesse de Lafayette -1634-1692- (La princesse de Clèves)

2 réflexions sur “Le mariage de Madame, sœur du Roy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s