La dictature de l’autodidactature

Sous ce terme barbare, que je viens d’inventer, se cachent les troubles, les tourments, les affres et les interrogations de, je pense, tout peintre amateur qui sévit sans réelles connaissances techniques. Cette espèce d’artiste improvisé, et autoproclamé, je la connais bien, car j’en suis. Il s’agit de l’autodidacte, peintre du dimanche et barbouilleur inaccompli, que traquent les vrais, les pros, lors de l’événementiel pictural. A la honte d’avoir zappé les cours d’arts plastiques s’ajoute alors celle, redoutable, d’encombrer les lieux et de prendre la place des gens compétents.

Barbouilleuse sans états d’âme, toute honte bue, je sévis ainsi depuis une bonne vingtaine d’années, j’anime des cours, des ateliers, je conseille des élèves, j’expose, il m’arrive même de vendre mes oeuvres, sur commande ou non. Toutefois, je cache, ou plutôt je ne m’étends pas sur, un supposé manque d’expérience, qui me relèguerait illico dans le camp des dilettantes, avec des encouragements hypocrites. Car on le pense tout bas à voix haute : -A bas la dictature de l’autodidactature ! – Ne croyez surtout pas que, la culture étant confinée, la bêtise ne circule pas…

Mon conseil. – . Lors d’une rencontre picturale, tester son interlocuteur, pour, éventuellement, rester discret sur son propre parcours. -. Ne pas, toutefois, hésiter à discuter amicalement technique, ressenti, inspiration, ambiance chromatique, choix artistiques, voire passion, bref tout ce qui fait le sel et les épices de l’art de PEINDRE. A condition bien entendu de maîtriser son sujet…-. Autodidacte, moi ? Et alors !

30x30cm, acrylique et ruban, « N’Oiseau« , galerie Pour faire le portrait d’un oiseau -Autodidacte, Mesdames et Messieurs, je vous le prouve, et J’assume !-

8 réflexions sur “La dictature de l’autodidactature

  1. tu vois, quand on te demande: comment est-ce que tu patines? Il faut garder son sang froid, se sortir de l’esprit, le beau miroir glacé. La patine n’est pas le patinage, le glaçage n’est pas le glacis, on ne se mélange pas les pinceaux, on amorce tranquille son double lutz. Donnez moi un petit tableau avec des patineurs ? Je pense à Brugueule. Non? je me suis planté ? Mauvaise réception ?

    Aimé par 2 personnes

  2. Il est amusant de voir que ce problème d’autodidactature est commun à tous les arts … je me suis posée beaucoup de questions à ce sujet, jusqu’à ce que je décide que ça ne valait pas le coup. Personne ne peut me dire qui je suis. Je suis artiste et c’est comme cela que je suis heureuse… le reste n’a pas d’importance !
    Tu l’es aussi … l’ensemble de ton œuvre et ton évidente passion me suffisent comme preuve !
    Belle journée

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s