La cellule sans porte

 »-. Ce ne fut pas le doigt de Dieu qui empêcha le trio de mener à bien le plan préparé. Ni le manque d’expérience. Ils pouvaient, et ils l’avaient déjà montré, ouvrir les banques les mieux gardées, pénétrer dans le quartier général du KGB à Moscou. Il n’y avait pas de serrure, verrou ou système de sécurité qu’ils n’aient été capables de forcer en moins de dix minutes.

60x60cm « Prison », poème Mawé, vendu Galerie La meilleure façon d’habiter

Malheureusement, leur sac à malices ne comportait aucun truc pour s’évader d’une prison sans porte ni fenêtre, et qui ne pouvait s’ouvrir que par le plancher, après que le plafond et les murs aient été relevés par un bras mécanique. On les avait dépouillés de leurs armes, et leurs connaissances approfondies en arts martiaux leur étaient inutiles, face à des robots ne ressentant aucune douleur et dont les réactions informatisées étaient tellement plus rapides que celles des humains. Ils durent admettre que les cellules étaient inviolables. Dans le plus profond désespoir, admettre que, malgré leur extraordinaire entêtement, il n’y avait aucune possibilité de fuite. Ils étaient pris au piège. » Clive Cussler (Dragon)

3 réflexions sur “La cellule sans porte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s