Scène de viol

 »-. Jamais elle n’aurait dû s’attarder aussi longtemps. Myriam serra les dents. Elle avait vu juste. Les cavaliers venaient droit sur elle. Elle se retourna, le souffle déjà coupé de terreur, et reprit sa course. Mais ses jupes pesaient si lourd ! Et cette terre qui s’enfonçait sous ses pas. Courir… Parvenir aux 🏠 dont la masse sombre n’était pas si loin… Le terre vibrait sous le galop des chevaux. Les deux hommes n’étaient plus qu’à quelques mètres d’elle, ils criaient des choses qu’elle ne comprenait pas, ils riaient… Cours, Myriam, cours !

Soudain, elle ressentit une violente douleur à la cheville, perdit l’équilibre, sentit le choc brutal de la terre. Ils étaient là ! Ils descendaient de 🐎, s’avançaient vers elle. Elle ne distinguait pas leurs visages. Déjà, ils étaient sur elle. Elle se sentit saisie, retournée, plaquée contre le sol, ils continuaient de rire. Soudain un poids s’abattit sur elle. Quand elle voulut hurler, une ✋ la bâillonna. L’autre soldat était là, à côté…. Des uniformes…une odeur de bière, de cuir… Le hennissement d’un 🐎… La douleur. » Joseph Joffo (Le hussard de l’espoir)

4 réflexions sur “Scène de viol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s