Sus aux miasmes !

 »-. Dans l’ancien temps, quand les travaux d’assainissement des territoires n’avaient pas encore asséché les marais, les populations rurales étaient souvent frappées de fièvres brutales, évoluant de façon périodique, c’est-à-dire avec des rémissions et des ascensions brutales de la température. Ces fièvres périodiques, appelées à l’époque malaria, ont été longtemps combattues avec des plantes efficaces que les populations savaient trouver dans leurs campagnes.

100x80cm  » Virus printanier », galerie Chaos

Mais, dès le dix-huitième siècle, la drogue la plus efficace et la plus prescrite par les médecins fut certainement l’écorce du quinquina, qui est un 🌲 exotique. Il est une plante qui, néanmoins, malgré les succès du quinquina (à partir duquel fut fabriquée la quinine), resta toujours universellement employée. C’est la petite centaurée, ou gentiane. Si vous êtes atteint de fièvre élevée, avec beaucoup de sueur et des accès brutaux de température, consultez le médecin, bien sûr. Mais buvez aussi plusieurs fois par jour des tisanes de petite centaurée. La saveur étant assez amère, vous pouvez ajouter de la menthe, ou de l’angélique, pour l’aromatiser. » Dr Jean-Luc Roger ( Deux cent cinquante tisanes pour la santé)

6 réflexions sur “Sus aux miasmes !

  1. Ping : Sus aux miasmes ! — L’atelier peinture de Christine – René Bernard

Répondre à thib Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s