La drague dans un bar mal famé

‘-. Daisy portait une 👗 noire et moulante avec un décolleté à vous donner le mal de mer. Elle a repéré la cible tout au bout du comptoir, en costume rayé. Hum… Ce gars-là était assez âgé pour être son père. Elle aurait peut-être plus de mal à lui faire son numéro… Ou peut-être pas. On ne pouvait pas savoir, avec les vieux. Certains, surtout les divorcés de fraîche date, ne demandaient qu’à se la laisser jouer, histoire de prouver qu’ils étaient encore dans la course, même s’ils n’y avaient jamais été de leur vie. Surtout s’ils n’y avaient jamais été de leur vie.

50x60cm, « Je brûle« , d’après un poème de Mawé, vendu, galerie Femmes, Femmes, Femmes

En traversant la salle d’un pas chaloupé, Daisy sentait les regarde des clients ramper tels des lombrics le long de ses jambes nues. Arrivée au bout du bar, elle a pris son temps pour se pencher sur le tabouret à côté de lui. La cible scrutait son verre de whisky comme une gitane sa boule de cristal. Daisy a examiné son profil, une barbe grise et épaisse, un nez bulbeux, et de longs cheveux emmêlés façon balai à franges. -. Second mariage. Et second divorce. Vraisemblablement. » Harlan Coben (Par accident)

4 réflexions sur “La drague dans un bar mal famé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s