Vivre à Venise, avec ou sans la Tériaca

 »-. Qu’est-ce que tu as bu, Giacomo ?-. Ils appelaient ça de la Tériaca. C’est très bon, en fait. La Tériaca n’est pas une liqueur. C’est un médicament très ancien. Il y a longtemps, très longtemps, les gens en buvaient pour se protéger de la peste. Bien entendu, ça n’a servi à rien. Une fois, au seizième siècle, cinquante mille personnes sont mortes à Venise, et cent mille dans la lagune. Cette Tériaca ne leur a fait aucun effet. Les Vénitiens ont pourtant continué d’en prendre pour tous les maux, pour l’estomac, pour le foie, pour le ❤️. Mon grand-père en buvait tous les soirs, comme du vin. Mais, de nos jours, le gouvernement interdit de fabriquer de la Tériaca, parce qu’on y met de l’opium, et plusieurs autres choses que le gouvernement n’aime pas-.

De l’opium. Tout s’expliquait. -. Mais que doit-on faire pour notre pauvre Venise ? -. La question embarrasse tout le monde. Il doit exister un moyen de permettre aux vrais habitants de vivre, et de travailler dans leur ville. Que devient notre cité, sans le peuple qui l’a fait sortir de la lagune ? Elle cesse d’exister, elle n’est plus qu’un musée, un parc d’attractions. Je dis Venise aux Vénitiens, d’abord ! Les touristes ensuite ! L’année dernière, le maire…- » Robert Girardi (Vaporetto 13)

4 réflexions sur “Vivre à Venise, avec ou sans la Tériaca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s