La légende de l’orme

 »-. Il a l’air un peu jeune pour son histoire médiévale, cet orme planté devant l’église Saint-Gervais. On a beau l’entourer de chaînes lourdes et solides, comme pour mieux le vénérer, on ne changera pas la réalité. Cet arbre de douze mètres de haut à été planté en 1936, ce qui fait, en années de bois,, une tendre enfance. Pensez, il peut vivre cinq cents ans et atteindre quarante mètres de hauteur.

Mais le rêve est le plus fort. Cet orme, dit-on, protège les habitants du quartier depuis le moyen-âge, et, si ce n’est lui, c’est quelqu’un de sa lignée. En tout cas, pour sceller un accord, ou résoudre un conflit, les voisins de l’église venaient jadis s’asseoir ici, à l’ombre du feuillage. On prétend même que, comme il le faisait sous les chênes de Vincennes, le bon roi Saint Louis venait rendre la justice sous ses frondaisons… Cet orme fabuleux avait aussi le pouvoir de guérir. Un peu de son écorce en décoction constituait un remède souverain contre les fièvres, prétendaient les paroissiens confiants. » Lorant Deutsch (Métronome 2)

3 réflexions sur “La légende de l’orme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s