La loi sur le mariage, article 48

 »-. Loi sur le mariage, article quarante-huit : si l’union au sein du foyer est rompue depuis trois ans et si, au vu d’une profonde altération des normes de la vie conjugale, le rétablissement d’une forme de vie commune conforme à l’état du mariage apparaît hors de question, chacun des conjoints est en droit de demander le divorce. Si le conjoint qui demande le divorce est entièrement, ou principalement, responsable de cette altération, le divorce ne saurait être prononcé contre le gré de l’autre conjoint, à moins qu’il soit constaté chez ce dernier, en dépit de son opposition formelle au divorce, une absence d’attachement au lien contracté par le mariage et une disposition contraire à sa perpétuation. -. Nous y voilà-.

Dimensions 50x60cm

Mon excellent ami, l’avocat Paul Fontana reposa sur sa table le gros 💷 d’où ce passage était extrait, et me dévisagea attentivement par-dessus son bureau. -. Tu le vois, mon cher, ce n’est pas si simple ! Moins simple que tu ne le supposais. -. Et pourtant, il faut que je quitte Karin. Je ne puis vivre plus longtemps à ses côtés. D’ailleurs, notre mariage est fichu depuis des années.-. Tout ça est bel et bon, mais la loi est la loi. En tout cas, la procédure sera longue. Tiens, Robert, bois un coup !-‘‘ Johannes Simmel (Seul le vent connaît la réponse)

2 réflexions sur “La loi sur le mariage, article 48

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s