Ma femme est une mégère

 »-. Il avait épousé une femme qui avait du bien et de l’argent, mais cette femme était insupportable à vivre. C’était une orpheline qui avait été très mal élevée par ses tuteurs. Elle avait grandi avec l’idée que l’argent et la propriété étaient la base de toute chose. Sa fortune lui était montée à la tête, et elle se prenait pour bien plus qu’elle ne le valait.

Mon oncle vivait auprès d’elle comme un malheureux, complexé par ces histoires d’argent. Lorsqu’ils s’étaient mariés, il avait solennellement promis de ne jamais toucher à la dot et aux biens de sa femme. Pourquoi avait-il fait une promesse aussi stupide ? Par orgueil, je crois bien. En tout cas, ça lui a coûté la vie, puisque, lorsqu’il eût ses difficultés de jeu, au lieu d’en parler à sa femme, et de voir avec elle comment trouver une solution, il a préféré se taire et régler son affaire tout seul. Un soir, il est descendu à la cave, disant qu’il allait tirer du vin pour le souper. Et il y est resté. Quand elle est descendue pour voir ce qui se passait, elle l’a trouvé allongé dans son sang. Il s’était égorgé d’un coup de rasoir. » Emilie Carles (Une soupe aux herbes sauvages)

2 réflexions sur “Ma femme est une mégère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s