L’oeil gauche du peintre

 »-. Cet oeil-là, le gauche, j’en souffre encore. Rien n’annonce la douleur. Je suis comme chaque matin dans mon atelier. Je garde dans mes ✋, pour me réchauffer, le bol de café brûlant. J’attends le lever du ☀️, ces premières teintes qui me donneront vie. Jusque-là, je ne suis qu’un corps recroquevillé dans la pénombre, respirant l’odeur du café, écoutant la respiration de Luce qui dort dans la chambre voisine de l’atelier. Puis, quand les couleurs à l’horizon, au-dessus de la mer, vont s’étendre, je vais me dresser contre elles. Je répète chaque matin les mêmes gestes. J’ordonne les mêmes objets, les pinceaux, les chiffons, le fusain.

J’ai besoin de la liberté du ciel pour affirmer ma logique, ce que j’appelle ma rigueur et ma volonté. Je n’imite pas l’aube et ses nuances. Je m’oppose. Je refuse la ressemblance. Ma peinture est, en ce moment, faite de lignes qui se heurtent, de grandes croix noires qui se multiplient, formant une série que je ne réussis pas à terminer. Et, tout à coup, de part en part, un élancement, une flèche traverse ma tête et déchire ma pupille gauche. La pointe est enfoncée dans le coin de l’œil. Je sanglote et peu à peu la douleur s’efface.’Max Gallo (Le beau rivage)

50x60cm  »Parlez-moi d’un lac », galerie Les clins d’oeil de dame nature. -pour peindre, il me faut d’abord imaginer, en me basant sur le réel, puis transformer, transfigurer, transposer… De mon oeil gauche, bien entendu, avec un clin d’œil complice…-

Mon conseil. -. Faut-il souffrir pour PEINDRE, ou PEINDRE fait-il souffrir ? Pas nécessairement. Toutefois, avec ou sans douleur qui irradie l’oeil gauche de la tempe jusqu’au menton, voilà un extrait de livre qui illustre à merveille la sensation que j’éprouve, tous les matins, devant mon chevalet. -. Moi aussi, j’ai besoin du modèle, de la ressemblance, pour les tourner en opposition, en dissonance, en rébellion et même en révolution. -. Et surtout, pour ne pas PEINDRE ce que je vois, mais ce que je ressens.

3 réflexions sur “L’oeil gauche du peintre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s