Sensations fortes

 »-. Deux attitudes sont possibles lorsque l’on monte sur un Grand Huit dans une fête foraine. Un, s’asseoir dans le wagonnet du fond et fermer les yeux. Dans ce cas, l’amateur de sensations fortes éprouve une peur immense. Il subit la vitesse et, chaque fois qu’il entrouvre les paupières, sa frayeur est décuplée.

La seconde attitude consiste à choisir le premier wagonnet, à ouvrir grands les yeux en s’imaginant qu’on va voler, et aller de plus en plus vite. Là, l’amateur ressent une grisante impression de puissance. De même, si une musique de hard-rock surgit d’un haut-parleur alors qu’on ne s’y attendait pas, elle paraît empreinte de violence et assourdissante. On la subit tant bien que mal. Pourtant, si on le désire, on peut non pas subir, mais utiliser cette énergie pour mieux l’absorber. L’auditeur est alors comme dopé. Et complètement survolté par cette violence musicale. Tout ce qui dégage de l’énergie est dangereux quand on le subit, et enrichissant si on le canalise à son propre profit.’ Bernard Weber (Le jour des 🐜)

 »

3 réflexions sur “Sensations fortes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s