D’un œil, j’ai rêvé…

 »-. Cette nuit, j’ai fait un rêve étrange. J’imaginais que Paris était mis en pot transparent par une grande pelle. Une fois dans le pot, tout était secoué, si bien que la pointe de la tour Eiffel venait percuter le mur de mes toilettes. Tout était renversé, je roulais au plafond, des milliers de piétons s’ecrasaient contre ma fenêtre close. Les voitures percutaient les cheminées, les réverbères sortaient des planchers. Les meubles roulaient, et je m’enfuyais de mon appartement. Dehors, tout était sens dessus dessous. Notre-Dame de Paris à l’envers, avec ses tours profondément fichées dans la terre. Des wagons de métro jaillissaient du sol éventré pour cracher leur confiture humaine.

Je courais au milieu des décombres, et j’arrivais devant une gigantesque paroi de verre. Derrière, il y avait un oeil. Un seul œil, grand comme le ciel entier, et qui m’observait. A un moment, voulant voir ma réaction, il se mit à taper avec ce que pense être une cuillère géante contre la paroi. Un bruit de cloche assourdissant retentit. Toutes les vitres encore intactes dans les appartements explosèrent. L’oeil me regardait toujours, et il était plus grand qu’un ☀️. » Bernard Weber (Le jour des 🐜)

2 réflexions sur “D’un œil, j’ai rêvé…

Répondre à Marie-Christine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s