Le club de ceux qui vous disent Zut !

 »-. Au milieu du dix-neuvième siècle, il y avait à Paris et dans ses faubourgs quatre cents vingt sociétés chantantes, dans lesquelles on poussait la romance ou déclamait des vers. Une société reste vivante dans l’histoire littéraire, parce qu’elle reçut un adolescent de dix-sept ans dont le nom allait bientôt briller d’un violent éclat, Arthur Rimbaud.

Cette réunion de poètes, créée en 1871 autour de Paul Verlaine et quelques autres, se baptise Cercle des poètes Zutistes, car cette jeunesse veut dire ZUT à la guerre qui vient de s’achever, ZUT aux poètes parnassiens qui plaident en faveur de l’Art pour l’art. Le musicien Ernest Cabaner, barman et pianiste de l’établissement, donne des cours de 🎹 au jeune Arthur Rimbaud, mettant en œuvre une pédagogie nouvelle. Les notes sont coloriées, et à chacune il attribue le son d’une voyelle. Rimbaud en fera un poème, dont nous nous rappelons tous les premiers mots :-. A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu…-. . Hélas, tout se dégrade vite, Arthur Rimbaud devient insupportable, violent parfois, le cercle zutiste renonce à son combat. Cette confrérie n’aura été qu’une 🌟 filante au firmament de la poésie. » Lorant Deutsch Métronome 2)

47x62cm « Do-ré-mi-fa-sol », galerie Z’Artistes

4 réflexions sur “Le club de ceux qui vous disent Zut !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s