Porter le lourd prénom d’une princesse italienne

 »-. Un prénom, ça pèse lourd. Dans la boutique, ou bien via Emilia, ou encore le dimanche autour du kiosque à musique dans les jardins publics, quand elle appelait sa fille Mafalda, Mafalda, les clients ou les promeneurs se retournaient. Suivant des yeux cette petite brune à la peau mate qui courait vers sa mère les bras tendus, et portait le même prénom qu’une princesse d’Italie.

50x70cm  »Sapée comme une Princesse », vendu, galerie Femmes, Femmes, Femmes

Elle retenait du regard, parce qu’elle était belle et capricieuse, habillée avec recherche de vêtements qu’on ne trouvait pas à Reggio et que son père rapportait de ses séjours à Venise. Elle porta une cape de velours bleu au col de fourrure, un chapeau de paille orné d’un galon jaune, des jupes de dentelle rose ou blanche qui faisaient d’elle, alors qu’elle commençait seulement à marcher, une petite femme élégante qui semblait vouloir attirer l’attention. Sa mère lui nouait les cheveux avec deux 🎀, soulignant ainsi ses traits réguliers, cette perfection du dessin du visage, large, le menton bien marqué, les yeux très grands, allongés, comme ceux des Orientales. » Max Gallo (Le beau rivage)

2 réflexions sur “Porter le lourd prénom d’une princesse italienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s