Il est six heures, le 🏰 s’Ă©veille

« -. Au printemps, le 🏰 de Charmont s’Ă©veillait vers six heures. Le premier bruit venait de la cour pavĂ©e, et c’Ă©tait le grincement d’un treuil. Bouchoux, l’homme Ă  toutes peines, puisait l’eau. Pendant ce temps, Nanette, toujours la premiĂšre levĂ©e, faisait grosđŸ”„ dans la cuisine. Bellotte ne descendait qu’un peu plus tard de sa mansarde. La Tatan, qui depuis vingt ans rĂ©gnait sur les marmites du 🏰, ne se montrait pas avant huit heures. Mais, dĂšs qu’elle se montrait, on l’entendait !

DerriĂšre elle se traĂźnaient en bĂąillant Mlle Pingault, la chambriĂšre de Delphine, et Pompon, celle de la baronne, qui se trouvaient un coin chaud devant l’Ăątre pour commencer leurs commĂ©rages du jour en buvant leur cafĂ© au lait. A neuf heures pile, arrivaient d’abord la poitrine noire en proue puis Ă  sa suite toute l’imposante personne de Mlle Sergent, la gouvernante. QuinquagĂ©naire et moustachue, dĂ©vouĂ©e avec fĂ©rocitĂ© aux propriĂ©taires chez qui elle Ă©tait nĂ©e, la Sergent rĂ©gnait sur la domesticitĂ© avec un absolutisme sans faille. Charmont Ă©tait trĂšs bien tenu. » Fanny Deschamps (Le jardin du roi)

3 réflexions sur “Il est six heures, le 🏰 s’Ă©veille

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s