Le nuancier de Christine

-. Dis Christine, je te connais depuis longtemps… Tu tentes, et parfois tu parviens, à nuancer tes propos, plus par manque de combativité que, ce me semble, par réel désir de consensus… Mais ce sens de la nuance, tu ne me sembles guère l’appliquer devant ton chevalet…-. Bien vu. Mes propos, publics ou privés, tendent vers la mesure, ce qui m’évite surtout de m’impliquer exagérément et de me prendre la tête. Sans doute la peinture me sert-elle d’exutoire… Là, j’ose, car il s’agit de mon domaine réservé.

A y bien réfléchir, il s’agit là d’une attitude si humaine. A défaut d’être provocateur, ou provocatrice, ce qui suppose de prendre des positions tranchées et parfois de se mettre en danger socialement, moi-même et souvent autrui pratiquons plutôt un retrait modéré… Quite à se défouler sur le sport, la politique, la pêche à la ligne, l’amour pour les animaux, l’écologie, l’altruisme, que sais-je… Et la peinture. Quoi de mieux qu’un biais pour faire passer ses idées, même sans public. Surtout sans public. Au coeur même de ses pensées intimes, sans violence, ce qui n’exclut pas les arrière-pensées

40×120 cm « Le nuancier de Christine« , galerie Z’Artistes

Mon conseil. -. Place aux exercices pratiques. Il s’agit de peindre un nuancier, qui mettra en scène la couleur de mes humeurs. J’ai opté pour un format insolite. -. Sept couleurs et un joker, plus le blanc, le noir et le gris en fond de tableau. Pas une couleur de plus, sinon c’est le bazar. D’ailleurs, avec mes seuls rose, orange clair, rouge orangé, framboise, marron, bleu, vert clair et vert foncé, c’est déjà le bazar ! -. Deux écoles s’affrontent pour créer un nuancier : la rigueur, dont je ne suis pas adepte, et la fantaisie débridée. Pour mettre en tracé ladite fantaisie, j’ai tout de même, au préalable, utilisé un jeu de pochoirs qui m’ont fourni le gabarit. -. C’est très compliqué de tracer des traits bien droits, et de s’y tenir. Je compte donc sur la multiplication des motifs, et même du décor, pour brouiller le tableau, et embrouiller l’oeil du spectateur.

3 réflexions sur “Le nuancier de Christine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s