Rêver de Baudelaire sous la verrière bleue

 »-. Resté seul, dans un vaste espace de silence et de solitude, Olivier sortit de sa cachette. Il s’allongea avec satisfaction sous la verrière teintée de bleu en se récitant du Baudelaire. -. Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées...-. Il se sentait calme, libre, joyeux, et, en même temps, offert à quelque danger venu du ciel, avec une douce sérénité. Naguère, aux moments les plus douloureux de sa solitude d’orphelin, il se réfugiait dans un placard à balai, pour allumer tristement des allumettes suédoises les unes après les autres.

Il se trouvait en accord avec une idée ascendante de sa destinée. Maintenant, il allait au plus haut, sans se soucier de l’opinion d’autrui. Il se répéta des bribes de poèmes qu’il connaissait par ❤️. -. Le poète est semblable au Prince des nuées Qui hante la tempête et se rit de l’archer-. Et aussi. -. Tu sillonnes gaiement l’immensité profonde Avec une indicible et mâle volupté-. Il rêva longtemps. » Robert Sabatier (Les fillettes chantantes)

2 réflexions sur “Rêver de Baudelaire sous la verrière bleue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s