Rendez-vous d’amour au petit trot de jument

 »-. Un palefrenier l’aida à sceller Blanchette. La jument avait envie de galoper, comme d’habitude, mais sa maîtresse la mit au petit trot. Elle ne voulait pas arriver la première au rendez-vous. Puis, c’était tellement agréable d’aller vers son secret ! C’était un plaisir à ne pas bousculer.

Elle prit par les sentiers qu’elle prenait toujours pour aller se promener dans les bois de Neuville. Mais ce n’est jamais par un chemin ordinaire qu’une jeune fille va vers son premier rendez-vous. Sous les sabots de Blanchette, l’herbe verdoyait plus vivement que d’habitude et, ce matin, elle entendait sans avoir besoin d’y mettre l’oreille le chuchotement intérieur de la sève qui montait mûrir les bourgeons des 🌲 précoces. La douce force du printemps bourdonnait dans ses veines aussi, mettait dans son sang une impatiente joie de tout aimer. Elle eut une bouffée de reconnaissance pour un buisson de genêts qui a avait éclaté en fleurs, une bouffée de tendresse pour un 🐿️ grimpant à un chêne, un sourire ravi pour le chant puissant d’un 🐦 caché, un geste d’amitié pour le crapaud figé de peur au milieu d’une allée et dont elle écarta le pied de sa jument. » Fanny Deschamps (Le jardin du roi)

4 réflexions sur “Rendez-vous d’amour au petit trot de jument

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s