A marée basse

 »-. Sur un haut-fond qui assèche à marée basse, devenant alors comme un îlot, voici un pêcheur à pied qui cherche loyalement. Pratiquant l’endroit depuis des années, il le sait fructueux. Aujourd’hui, en une heure, il n’a ramassé que deux ormeaux et il s’étonne… Jusqu’à ce qu’il remarque un canot, mouillé dans un chenal. Le canon d’un fusil de chasse dépasse à l’arrière, et un chien-loup veille au grain. Un plongeur qui a fait surface gagne l’embarcation par intervalles et y déverse ses prises.

50x50cm « Rouge est la crique des contrebandiers« , vendu, Galerie Laissez-moi vous conter la mer

Le pauvre pêcheur à pied, écoeuré, traverse l’îlot. Ne serait-ce pas providentiel, il reconnaît des gendarmes dans deux hommes qui s’activent à l’autre bord, à ramasser des bigorneaux placides. Sans hésiter il les met au courant du chapardage, persuadé qu’ils vont réagir. Mais, si réaction il y a, elle est de l’espèce molle. Les gendarmes regardent par-dessous le naïf qui croit dans les règlements. -. Je ne tiens pas à recevoir du plomb dans les fesses-. » Henri Queffellec (Les enfants de la mer)

2 réflexions sur “A marée basse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s