Légendes bretonnes

 »-. En voulez-vous, des légendes ? Écoutez celle du 🐑 Blanc. Cet animal, familièrement dénommé Petit Jean, était ensorcelé. -. Ma mère, me dit une vénérable habitante de Paimpol, l’a vu une nuit en traversant la forêt. Quand on le rencontrait ainsi, il grossissait à n’en plus finir, et se jetait sur quiconque l’attaquait. Ma mère était à 🐎. C’était la façon d’aller en ce temps-là, lorsque l’on avait un bout de route à faire. La plus commode aussi, à cause des mauvais chemins. Ma mère se rendait au village des Forges. Tout à coup, son cheval 🐎 fait un écart, et qu’est-ce qu’elle voit auprès d’elle ? Le 🐑 Blanc. Elle fit un signe de croix, il disparut aussitôt-.

Même en Bretagne, le merveilleux populaire se teinte volontiers de bonhomie et de goguenardise. On ne se conte pas autour de l’âtre que des histoires à faire peur. En voici une autre d’un autre genre. Un meunier avait commencé de se bâtir un moulin, l’argent lui manqua pour le terminer. Les souris accoururent, mais elles furent bien attrapées, le moulin n’avait ni farine, ni son, elles moururent toutes. Et quand le meunier eût enfin trouvé de l’argent pour achever son moulin, il en fut bien débarrassé ! Le nom de Trompe-Souris est resté au hameau, au chemin qui y mène, à un carrefour qui n’en est pas loin. Quant à la date de l’aventure, ne me la demandez pas !’‘ Charles Le Goffic et Auguste Dupouy (Brocéliande histoire et légendes)

2 réflexions sur “Légendes bretonnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s