Talents

 »-. Le problème de cette fille, c’est qu’elle était à moitié cinglée. Je n’avais pas encore rencontré ses parents, mais je prévoyais le pire, il suffisait de jeter un coup d’œil sur la 🏡, de s’asseoir un instant dans le salon pour deviner la laideur des gens qui l’habitaient. Et pourtant, je ne suis pas un type méchant. Il n’y avait qu’à regarder ce qu’ils avaient fait de leur fille.

Elle était persuadée qu’un don sommeillait en elle. Elle avait essayé le 🎹, puis la peinture et la littérature, mais les résultats n’étaient pas à la mesure de ce qu’elle en attendait. Maintenant, il s’agissait du cinéma. On était en droit de se demander ce qui viendrait après, mais, pour elle, à l’entendre, c’était ça ou la mort. Comme il y avait eu la peinture ou la mort, la littérature ou la mort. Et, qui sait, sans doute y avait-elle sincèrement cru sur le moment, il n’était que de l’écouter délirer sur son fichu scénario. Tous ses élans, toutes ses tentatives, me la rendaient très vaguement sympathique. Il fallait voir l’urgence, la rage désespérée qui semblait l’habiter dès que nous nous mettions au travail. Mais pour combien de temps ? » Philippe Dijan Échine)

2 réflexions sur “Talents

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s