Ma Frégate

 ». Qu’elle était belle, ma Frégate, Lorsqu’elle voguait dans le vent ! Elle avait le ☀️ levant, Toutes les couleurs de l’agate. Ses voiles luisaient le matin Comme des ballons de satin. Sa quille longue et plate Portait deux bandes d’écarlate. Sur vingt-quatre canons cachés Ses mâts, en arrière penchés, Paraissaient à demi couchés. Dix fois plus vite qu’un pirate, En cent jours du Havre à Sourate Elle nous emporta souvent. -. Qu’elle était belle, ma Frégate, Lorsqu’elle voguait dans le vent !’ Alfred de Vigny ( Poésies)

4 réflexions sur “Ma Frégate

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s