Le mythe du grand sommeil

 »-. Il y a une histoire que ma grand-mère me racontait quand j’étais petit. Autrefois, mon peuple souhaitait avoir un mythe, une mystique, un Dieu, ou un héros fondateur, un roi dormant peut-être. Cela se passait, bien sûr, avant que les humains n’eussent complètement renoncé aux vieux contes. –Chaque nation de la vieille terre, me disait ma grand-mère, avait son mythe d’un roi dormant qui se réveillerait un jour pour gouverner dans un nouvel âge d’or.

Il y eut Alaric, le tueur de Rome… Il y eut Arthur de Bretagne, plongé en un sommeil royal dans une chambre ensorcelée gisant au fond d’un lac. Il y eut le Brian Boru des Irlandais, enterré dans une fosse sur son 🐎, et entouré de grosses pierres qu’il éparpillerait à son réveil pour éperonner de nouveau sa monture. Il y eut le Cid des Espagnols, mais montant à jamais un 🐎, dans un sommeil de mort, à travers de sombres landes en Estramadoure. Il y eut le Barberousse des Allemands, endormi à table, dans une grotte au flanc d’une montagne, et dont la barbe poussait à travers le bois du meuble. Il y eut… » R. A. Rafferty (Le maître du passé)

2 réflexions sur “Le mythe du grand sommeil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s