En l’air !

 »-. Le moteur rugit, l’hélice se mit à tourner. En tremblant, il poussa le levier… Et vraiment, l’avion s’avança en glissant, sortit de l’archipel des galets, les flotteurs évitèrent les rochers, ils ne se brisèrent pas. -. Que dois-je faire à présent ? Mon Dieu, quel levier, quelle pédale, quel instrument dois-je manoeuvrer ? Ces cadrans, ces aiguilles, ces indicateurs de direction, ces leviers qui luisent dans le ☀️… Par quoi dois-je commencer ?

30x30cm « Bulles d’air », galerie Les clins d’oeil de Dame Nature

La beauté du fleuve autour de cette nature assassinée était à couper le souffle. En dessous d’eux un vol de canards remontait son cours. Au loin, à droite et à gauche, la taïga brûlait toujours, mais devant eux surgissait, comme une muraille verte, la forêt, sombre trait à l’horizon, papillotant dans la chaleur du jour. La liberté ! La vie ! -. D’abord, il faut que nous regagnions la terre. Dans le ciel, il est facile de se poser des questions. Il faut que nous amerrissions de nouveau sur le fleuve. Voici une question plus importante encore. Car… Comment amerrit-on ?- » Heinz Konsalik (Les damnés de la taïga)

2 réflexions sur “En l’air !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s