Le ❤️ lourd

 »-. Va-t-en vers la montagne, avait dit le Maître, puisque tu es dans le doute. Tu es engluée dans l’obscur, va vers le clair. Va vers le haut, vers le blanc-. Mais je ne sais pas ce qu’est le blanc, s’était écriée Devi, je ne sais pas ce qu’est le haut ! -. Ton âme est pesante, Devi, alourdie par le sang des morts. Ne cherche pas à savoir, prends la route sans réfléchir, va, va tout simplement. Allez, Devi, fais le vide en toi, sors de la forêt, prends la route, va vers le haut, vers le blanc-.

25x30cm « La solitaire« , galerie Chemins de spiritualité

Et le Maître s’était mis à brûler du bois de camphrier au fond d’une cassolette. Quand la fumée avait commencé à monter vers le sommet des 🌲, il avait repris sa sourde incantation. –. Va vers le haut, Devi, fais le vide au fond de ton âme, va, prends la route qui monte, allez, Devi, pense au temps où tu n’existais pas, où tu étais néant dans le sein du néant. Relève la tête, Devi, avance, monte, va vers le blanc. Toi dont le ❤️ est lourd d’une triste aventure, oublie ton corps rongé par une faiblesse qui n’est pas la fatigue. Redeviens Reine de toi-même, va chercher là-bas la paix de la nuit, va vers le haut, Devi, va vers le blanc…– » Irène Frain (Devi)

2 réflexions sur “Le ❤️ lourd

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s