Interdit d’entrer

 »-. Derrière la clôture formée d’un mur bas supportant une solide grille à gros barreaux, une barrière rouge et blanche était abaissée, barrant une route goudronnée. Bordée de pelouses arborées qui occupaient un vaste espace sans la moindre construction, cette chaussée s’allongeait sur une centaine de mètres, avant de rejoindre un extraordinaire enchevêtrement métallique. Des portiques, des tuyaux, des poutrelles et des cornières formaient une ossature complexe au-dessus de laquelle s’élevaient de fines colonnes élancées. Les panaches de vapeur blanche qui jaillissaient de hautes cheminées bicolores s’evanouissaient très vite, telle une brume qui s’effiloche. Accrochée au sommet de la plus haute tour cylindrique, la flamme orangée d’une torchère tordait ses volutes sur l’azur du ciel que le ☀️ du matin rendait translucide.

50x70cm « Futur« , vendu, galerie Chaos

Mais le plus étonnant, sans doute, était la rumeur sourde et continue émanant de cette cité futuriste. Au coeur de l’univers de métal, moteurs et pompes pulsaient inlassablement leurs fluides invisibles. On aurait cru entendre battre le coeur d’une étrange ville d’acier. » Michel Andreolety (Les pendus du Mont-Aiguille)

4 réflexions sur “Interdit d’entrer

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s