Derrière le masque

 »-. Marietta souleva le couvercle tapissé de velours de la boîte. Ses yeux verts s’élargirent à la vue du masque doré qui luisait sur son lit de satin noir. -. Qui a commandé ce masque ?-. Je ne sais rien de l’acheteur, sinon que ce masque a été moulé à partir d’une sculpture de son visage. –. Faire reproduire son propre visage, quelle drôle d’idée ! Les masques sont faits pour dissimuler les traits, pas pour les révéler !-. Celui-ci n’est pas un déguisement, il est destiné à certaines réceptions. –. Ce Vénitien doit être bien riche pour se permettre une fantaisie d’un tel prix. -. S’il appartient à une famille patricienne, cet achat n’est qu’une bagatelle pour lui. Au demeurant, il s’agit d’un véritable investissement, il pourra le porter toute sa vie-.

Sur les étagères, s’alignaient les coffres contenant de scintillantes garnitures pailletées, des plumes vaporeuses qui ondulaient au moindre courant d’air, de fausses pierres précieuses taillées dans le verre , imitant le rubis, le saphir ou l’émeraude. Seuls les masques qui attendaient d’être apprêtés étaient dépourvus d’éclat. Ils étaient faits de papier mâché, de cuir ou de grosse toile cirée, et leurs orbites vides leur conféraient une apparence sinistre. Mais tous les masques n’étaient-ils pas entourés d’une aura de mystère ? » Rosalyn Laker (Le masque de Venise)

3 réflexions sur “Derrière le masque

  1. Ping : Derrière le masque — L’atelier peinture de Christine – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s