Superbement délabré…

 »-. Même après la dernière restauration, le 🏰 est assez délabré. Mais il n’a pas beaucoup dû perdre de sa superbe. On est saisi quand, après avoir franchi le ponceau qui remplace l’ancien pont-levis, et passé sous la voûte de la porte, entre des pans de murs à créneaux, on se trouve devant l’imposante façade, toute sobre, presque nue, et belle de cette nudité.

Il est facile de reconstituer en esprit les dépendances qui garnissaient les autres côtés de la grande cour, et les courtines qui reliaient les tours d’angle. Une de ces tours tient encore sur son socle de schiste dont elle se distingue à peine, violet et pourpre comme lui, comme lui patiné par les siècles. Une grande balafre y court en zigzag de haut en bas. Et du lierre, des ronces, un chêne s’agrippent aux moellons, pour les soutenir ou pour les disjoindre, on ne sait. Les douves sont toujours là, à demi comblées. Oui, cette place, entre tous ces bois et toute cette eau, est vraiment forte. » Charles Le Goffic et Auguste Dupuy (Brocéliande, Histoire et légendes)

3 réflexions sur “Superbement délabré…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s