À Paris, avoir vingt ans

 »-. Pour la jeune femme de vingt ans, Paris était une fête. Avec ses compagnes d’atelier, trop modestes pour s’offrir des repas à la cantine, chaque jour elle déjeunait d’un sandwich aux abords des jardins des Tuileries, s’amusant de l’effronterie des 🐦 qui picoraient jusque dans ses ✋. Ces moments volés l’enchantaient. Ici, où que portât son regard, elle découvrait des êtres chargés de cette part de mystère qu’accorde la ville à chacune de ses créatures. Une vie obscure et fascinante coulait dans les rues comme du sang dans les veines de la cité miraculeuse. Femme, elle participait pleinement à cette volupté collective. Parfois, un air déjà vu la prenait comme s’il lui avait été donné, dans ses rêves, d’arpenter les mêmes lieux, sous un ciel qui n’aurait pas changé. Lorsqu’elle passait rue Royale, un étouffement la serrait sans qu’elle pût comprendre la raison. Rue des Écoles, ou rue Saint-Jacques, c’était au contraire une allégresse qui allongeait ses pas.

30x40cm « Mam’Zelle à Paris« , galerie Bons baisers de

Tant de légèreté chapardée à tant de travail ne pouvait que la pousser vers l’amour. Le premier fut un jeune livreur italien croisé dans l’escalier menant à l’entresol, écrasé sous le poids de ses rouleaux de tissu et qui, ruisselant de sueur, mal rasé, les yeux levés vers elle, lui était apparu beau comme un Christ. Son premier amant était aussi pauvre qu’il aimait aimer. L’idylle dura un printemps, celui de ses vingt ans. Et se termina sans larmes, aussi paisiblement qu’un ⛵ quitte les pontons du port. » Jean-Guy Soumy (Un 🔥 brûlait en elles)

3 réflexions sur “À Paris, avoir vingt ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s