Flocons de neige

 »-. Vers le soir, la neige se mit à tomber. De gros flocons flottaient vers le bas et se posaient après une hésitation. Au début, on ne les voyait pas dans l’air gris, puis ils apparurent en blanc à mesure que la tombée du soir frottait le ciel de charbon. A la fin, on ne voyait plus qu’eux, les flocons en l’air brillant sur le ciel noir, et la couche blanche au sol recouvrant tout d’un drap mouillé. Le petit pavillon étouffait sous la neige, dans la lueur violette d’une 🌃 de décembre.

Amélie, 12 ans, crayons de couleur

Moi, j’étais bien assis, mais il regardait dehors. –. La neige recouvre tout de son blanc manteau. C’est ce que l’on disait, n’est-ce pas ? C’est ainsi qu’on parlait de la neige à l’école. Son blanc linceul étendu. J’aime la neige. Elle tombe si peu, maintenant, alors je me mets à la fenêtre et j’assiste à ses chutes comme à des évènements. Les pires moments de ma vie, je les ai vécus dans la chaleur extrême et le vacarme. Alors, pour moi, la neige, c’est le silence, c’est le calme, et un froid revigorant qui me fait oublier l’existence de la sueur, et pendant vingt ans j’ai vécu en nage, sans jamais pouvoir sécher… Alors, pour moi, la neige, c’est la chaleur humaine d’un corps sec à l’abri. Pendant vingt ans, je ne l’ai pas vue, la neige, et maintenant le réchauffement global va m’en priver. Alors, j’en profite. Je disparaîtrai avec elle-.  » Alexis Jenni (L’Art français de la guerre)

4 réflexions sur “Flocons de neige

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s