Chaos en Bolivie

 »-. Brusquement, une effroyable révolte, comme il en éclate deux ou trois par siècle en Bolivie, avait soulevé les Indiens de trois provinces. Les Indiens supportent tout. Puis un jour, ils renversent tout. Un délire absolu s’empare d’eux. Ils tuent tout ce qui est maître, hommes, femmes, enfants, vieillards. Ils saignent les animaux, ils incendient et rasent les 🏡. Ils projettent enfin sur le pays cette désolation qui est dans leur ❤️. Le terrible chant indien, lugubre et lancinant, montre ce qu’il est. Un 🗡️ qui entre dans les entrailles, un ongle qui crève les yeux, un regard qui flambé une moisson.

30x30cm  »La brûlure du 🔥 », galerie Les clins d’œil de Dame nature

Voilà ce qui arrivait sous le gouvernement de Jaime, qui aimait les Indiens, qui rêvait de les sortir de leur abjection, qui avait peut-être du sang indien. Je vis les effets de la colère indienne. La mort avait frappé les villages, où tout était calciné. Cendres sur cendres. Des hommes et des animaux, il ne restait que des momies recroquevillées, foetus de néant parmi les débris qui étaient les vagissements sans avenir du chaos éternel. Et la nature avec les formes primitives de ses herbes et de ses plantes recouvrait aussitôt, dans sa hâte de nos pays tropicaux, cette autre floraison qui était sortie de son sein, qui avait fait effort pour s’en détacher, les 🏡 des hommes et toute leur étrange machination. » Drieu la Rochelle (L’homme à 🐎)

2 réflexions sur “Chaos en Bolivie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s