Je t’invite au restaurant chinois

 »-. La couleur dominante de la façade et des deux lampes intérieures de La Lampe de Jade était le vert, justifiant l’appellation de l’établissement. Ce vert n’avait rien d’agressif et il était mis en valeur par un mobilier fait de tables et de sièges laqués rouge. Chaque table était recouverte d’une natte en paille de riz tenant lieu de nappe, rappelant les rares tapis du couvent de Macao. La lumière, irisée et discrète, provenait de lanternes dont les parois en parchemin étaient collées sur des montants de bois sculpté rouge.

35x35cm « Le Dragon porte-bonheur« , vendu

Tout cela, le nouveau client, qui venait de pénétrer dans le restaurant, l’avait remarqué en quelques secondes. Il put constater également que l’accueil était dans la bonne tradition d’hospitalité, à la fois obséquieuse et méfiante, d’une race experte dans la pratique de l’éternel sourire. Car tout le personnel de l’établissement, sans exception aucune, était jaune. Ce qui, ajouté au décor, contribuait à affermir l’impression d’exotisme lointain que recherchait la clientèle occidentale. –. Monsieur est seul ?-. Avait demandé, en se courbant presque en deux, et dans un français légèrement aigu, un serviteur stylé dont le vêtement, exigé lui aussi par les nécessités de la couleur locale, était fait d’un kimono de soie noire. Et d’une petite calotte, de même tissu, recouvrant le sommet d’un 💀 qui semblait avoir été poncé au papier de verre. » Guy des Cars (La Lampe de Jade)

2 réflexions sur “Je t’invite au restaurant chinois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s