L’été dans la taïga

 »-. L’été vint. Ces mots évoquent le ☀️, la chaleur, les parfums des floraisons, des fruits murissants, des champs de 🌻, des massifs de roses, des blés qui influent, et l’exquise paresse. L’été… Qui sait ce que signifie l’été dans la taïga. Nous savons à présent quel est le visage de ses hivers. Celui de ses étés n’a pas un caractère différent. Si, l’hiver, la taïga se pétrifie dans le gel, l’été, elle est cuite comme un oeuf dans une poêle. Le pays devient sec, poudreux, les branches tombent des 🌲, vidées de leur sève. Et ce que le gel n’a pu faire, le ☀️ l’accomplit. La forêt lutte de nouveau pour survivre, et cette fois avec moins de chances de son côté.

50x50cm « Le sacre de d’été », galerie La vie rêvée des arbres

On a beaucoup philosophé sur le mystère de l’âme russe… Il n’y a pas de mystère, lorsque l’on connait la taïga. Dans cette nature grandiose, qui constamment se défend contre la puissance du ciel, et qui ne cesse pourtant de l’implorer, l’être humain doit aussi puiser ses forces dans ces contrastes. L’Été dans la taïga… » Heinz Konsalik (Les damnés de la taïga)

2 réflexions sur “L’été dans la taïga

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s