Ah, ma belle orchidée !

 ». Les Indiens d’Amérique du Nord récoltaient, bien avant la colonisation européenne, les graines d’un riz sauvage, Zizania palutris. Ce riz sauvage était très apprécié pour son goût, mais restait rare et cher du fait des difficultés de la récolte, qui s’effectue en ⛵ en secouant les panicules au-dessus d’un panier. Des croisements avec une espèce en voie de disparition ont permis de créer des hybrides plus performants. Ce riz sauvage est maintenant cultivé, et nous pouvons en voir sur nos marchés, reconnaissable à sa couleur d’un noir brillant. C’est l’un des rares cas de domestication d’une nouvelle plante alimentaire.

Chez les plantes ornementales, les cas sont bien plus fréquents. On peut même dire que, plus une plante est rare et difficile à cultiver, plus elle attire les convoitises des collectionneurs. Les plantes d’intérieur, le plus souvent d’origine tropicale, offrent le cas le plus simple où des plantes sauvages peuvent être utilisées telles quelles pour renouveler notre gamme commerciale. On n’attend pas d’elles un rendement, mais simplement l’attrait de leur beauté. » Michel Chauvet et Louis Olivier (La biodiversité, enjeu planétaire)

50x50cm « Le sabot de Vénus« , galerie Dites-le avec des fleurs

2 réflexions sur “Ah, ma belle orchidée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s