En hommage aux… Z’Artistes

J’étais alors à peine adolescente. Sur les planches de l’opéra de Marseille, qui était en ce temps-là un haut lieu de culture et de création, j’ai assisté, éblouie, à une représentation, à guichets fermés, du ballet Roméo et Juliette de Tchaïkovski. Dans les rôles-titres, rien de moins que les danseurs-étoiles vedettes incontestées et incontestables de l’époque, le russe Rudolf Noureev et la britannique Margot Fonteyn. Que du beau monde sur scène, avec en prime la magie des décor, la musique de l’âme russe, le chatoiement et la richesse des costumes, la magie et la féerie, bref, l’ambiance qui forge les souvenirs. Et, en prime le goût du beau, du travail bien fait, du respect du public.

30x40cm « Le ballet des Fleurs« , galerie Z’ArtistesEn hommage appuyé au regretté danseur 🌟 Patrick Dupond-

Il m’est resté, outre l’émotion inoubliable d’un événement dont, en dépit de mon jeune âge, j’avais ressenti le caractère exceptionnel, l’envie d’être à mon tour une artiste. Non point pour être applaudie et reconnue par mes pairs, telles les chanteuses de variétés qui s’égosillaient alors sur les ondes. Non, ce qui m’avait frappée, et l’impression perdure, c’est la somme de travail considérable qu’il faut mettre en oeuvre pour promouvoir son art quel qu’il soit, sans que, mine de rien, cela paraisse. En quelque sorte, l’effort dans la légèreté… Bingo! La peinture permet de libérer son ❤️, sa ✋, son âme, avec de petits moyens et de grands effets. Les esprits chagrins rétorqueront -. Avec de grands moyens pour de petits effets-. Mais alors là, le tableau est vraiment raté….

Mon conseil. -. Ne pas faire ressentir au spectateur l’effort, la patience, le nombre d’heures passées sur son chevalet, c’est un respect que l’on doit à son public. Pour ce faire, être simple mais non moins efficace, coloriste mais non point barbouilleur, dessinateur mais non point exagérément copiste. Les artistes se devraient d’avoir toutes ces qualités, sans trop les montrer… Plus quelques défauts, pour assumer leur personnalité et leur différence. Les défauts, hélas, s’affichent d’eux-mêmes sur la toile…

3 réflexions sur “En hommage aux… Z’Artistes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s