La corde pour me pendre

 »-. Niels avait trouvé une fente entre les poutres du plafond et le plancher du grenier. Il avait dû avoir du mal à faire passer la corde, car la fente était très étroite. Puis il s’était pendu. Il n’avait pas pris la peine de quitter la 🏠 chaude pour faire comme la plupart des gens qui avaient ça en tête. Aller se pendre dans l’entrepôt… Là, il était facile de trouver une poutre et assez de place. Dans ses derniers moments, il avait choisi de rester à la chaleur du poêle. Les entrepôts étaient trop solitaires et trop hauts de plafond. Il y avait largement de la place pour autant de corps qu’on voulait.

Mais Niels s’était pendu près de poêle. Dans une pièce si basse de plafond que la hauteur était à peine suffisante pour pendre un homme adulte. Il n’avait pas été effrayant à voir, compte tenu des circonstances. N’avait ni les yeux révulsés ni la langue pendante. Mais la couleur n’était pas belle à voir. La vieille 🏠 commençait à s’agiter, et Niels suivait le mouvement. Une mèche brune pendait sur son front. Comme s’il avait bu quelques verres de trop. Les yeux étaient fermés. Les bras pendaient tout droit le long du corps. C’est seulement maintenant qu’il montrait qui il était. Un commis de boutique très seul, avec de nombreux rêves secrets. Mais qui avait finalement pris une décision. » Herbjorg Wassmo (Le livre de Dina)

3 réflexions sur “La corde pour me pendre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s