L’Art est long. La vie est brève

 »-. Vous confirmez qu’à trente-cinq ans, en pleine gloire, vous mettez un terme à votre carrière de romancier ?-. Oui, j’en ai fini avec tout ça. J’écris sérieusement depuis dix ans. Dix ans que je suis tous les matins, le cul sur une chaise, le regard rivé sur mon clavier. Je ne veux plus de cette vie. -. Votre décision est irrévocable ?-. Oui. L’Art est long, la vie est brève. -. L’année dernière, vous annonciez pourtant travailler à un nouveau roman, provisoirement intitulé Un invincible été. -. Le projet n’a pas dépassé le stade de l’ébauche. Et je l’ai définitivement abandonné.

-. Quel message adressez-vous à vos nombreux lecteurs qui attendent votre prochain ouvrage ? -. Qu’ils arrêtent d’attendre. Je n’écrirai plus de 💷. Qu’ils lisent d’autres auteurs. Ce n’est pas ce qui manque. -. Justement, que savez-vous faire à part écrire ? -. Il paraît que je fais très bien la blanquette de veau. -. Connaître la biographie des écrivains que l’on admire permet pourtant de mieux comprendre leurs écrits…-. Comme Margaret Atwood, je pense que vouloir rencontrer un écrivain parce qu’on aime son livre, c’est comme vouloir rencontrer un 🦆 parce qu’on aime le foie gras.‘ Guillaume Musso (La vie secrète des écrivains)

4 réflexions sur “L’Art est long. La vie est brève

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s